Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Commissions / PCDR / Qu'est ce qu'un PCDR?
Actions sur le document

Qu'est ce qu'un PCDR?

Le Programme Communal de Développement Rural (PCDR) a pour but de définir les objectifs de développement de la commune ainsi que la mise en place de projets concrets, et ce pour une durée de dix ans. Les axes essentiels d’un tel programme sont le développement de la participation des citoyens, la protection de la ruralité, l’amélioration du cadre de vie, …

Pour les programmes reconnus, la Région wallonne subsidie des projets touchant à: la promotion, la création et le soutien de l’emploi ou d’activités économiques; l’amélioration et la création de services et d’équipement à l’usage de la population; la rénovation, la création et la promotion de l’habitat; l’aménagement et la création d’espaces publics, de maisons de village et d’autres lieux d’accueil, d’information et de rencontre; la protection, l’amélioration et la mise en valeur du cadre et du milieu de vie en ce compris le patrimoine bâti et naturel; l’aménagement et la création de voiries et de moyens de transport et communication d’intérêt communal.

Les consultations villageoises permettront de définir une vision commune, des objectifs à atteindre et des projets concrets pour Grez-Doiceau.

Une fois l’ensemble des projets définis, une commission de 20 membres effectifs (et autant de suppléants) composée à la fois d’habitants et d’élus classera par ordre de priorité les projets, les répartira sur les 10 années à venir et fera du PCDR un réel outil de développement stratégique. C’est le premier rôle de la Commission Locale de Développement Rural, la CLDR.

Dès l’approbation du PCDR par la Région Wallonne, la CLDR endosse un nouveau rôle. Elle devient alors l’organe en charge du suivi de la mise en œuvre des projets. Au-delà du suivi, la CLDR peut être proactive et par exemple, approfondir un sujet, préciser un projet, organiser un groupe de travail pour récolter des avis sur un schéma d'aménagement, etc.

En terme d’investissement personnel, il faut compter au minimum 4 réunions par an et des réunions un peu plus régulières au début de l’opération de développement rural.