Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Vie Politique / Programme politique
Actions sur le document

Programme politique

Déclaration de Politique générale 2013-2018

Afin de proposer une ligne directrice à l’administration communale, de permettre à l’opposition mais aussi et surtout aux Gréziens de connaître nos projets pour notre Commune, nous avons décidé de décliner nos objectifs pour les 6 années à venir au travers d’une déclaration de Politique générale et ce conformément au Code de la Démocratie locale.
 
La commune est le niveau de pouvoir le plus proche du citoyen et doit en assumer le rôle.  Le maintien du cadre de vie, la prospérité économique, le développement social, l’appui aux familles, aux jeunes et aux personnes les plus fragiles… sont autant de devoirs incombant au Collège et aux autorités communales.
 
Cette présente déclaration de politique générale est guidée par cette vision et s’exprime en 4 objectifs principaux : le bien-être pour tous les habitants, le renforcement de l’humain, la mobilité et la sécurité, et l’assurance de finances saines et un service public performant.
 
En effet, nous voulons dynamiser les atouts humains, économiques, éducatifs, culturels, sportifs… de chacun et faire de Grez-Doiceau, une commune encore plus active et performante, et ce dans un respect toujours plus grand du citoyen.
 
Au départ, ces objectifs auraient dû être la première expression de notre Programme stratégique transversal. Malheureusement, notre candidature au PST n’a pas été retenue et ce malgré le très beau travail accompli par plusieurs membres du personnel communal. Ce projet régional offrait un « encadrement » complet qui nous aurait permis d’arriver à un outil dynamique de planification et d’évaluation du travail. Finalement, seules 24 communes sur 87 ont été retenues. Notre intérêt  pour cette démarche reste malgré tout présent…
 
Il est évident que nous suivrons attentivement son évolution car un tel outil devra être mis en place dans les années à venir. Notre non participation au projet pilote ne nous empêchera cependant pas de mettre en œuvre, dès cette législature, une telle démarche pour les grands projets communaux.
 
Néanmoins, en attendant un véritable PST pour Grez-Doiceau, il était primordial de donner un guide clair à l’administration communale. Cette Déclaration de politique générale en est l’essence structurelle et a pour but d’éclairer l’administration et surtout les Gréziens sur nos ambitions pour Grez-Doiceau. Nous y définissons les jalons du futur de notre commune !
 
Le Collège communal,
 
Sybille de Coster-Bauchau.            Victor Pirot.                         Michel Jonckers.
              Bourgmestre                                   1er échevin                            2ème échevin 
                       
                                                                                                       
      Luc Coisman.            Valérie Vanbever.          Alain Jacquet.      Sarah Olbrechts-van Zeebroeck.
      3ème échevin              4ème échevin                   5ème échevin           Présidente du CPAS
 
 
 
Le bien-être pour tous les habitants
 
Aménagement du Territoire :
 
Etat des lieux :
 
L’Aménagement du territoire est au cœur des futurs enjeux de développement social, durable et économique de notre commune. Il s’agit de la pierre angulaire de toutes politiques. Il est donc essentiel de mettre en place un plan stratégique de développement territorial et d’avoir une vision cohérente à court, moyen et long terme.
 
Actuellement, Grez-Doiceau compte près de 12800 habitants répartis sur 12 villages et sur un territoire de 55,4 km², soit 232 hab/km². La densité est largement inférieure à la densité du Brabant wallon : 360 hab/km².
 
En outre, la répartition de l’espace est clairement tournée vers l’agriculture et les espaces boisés.
 
- 59% du territoire de Grez-Doiceau sont voués à l’agriculture
- 21% aux bois
- 15% de terres artificialisées (Bâtis)
- 4% aux routes et infrastructures diverses
- 1% occupé par des surfaces en eau naturelle, zones humides…
 
Avec moins de 20% de terres artificialisées, Grez-Doiceau est une commune rurale sur base de la définition européenne de la ruralité. Il est à noter néanmoins que sur les 19% de terres artificialisées, 33% sont encore occupées par des zones naturelles. Ce qui laisse encore un potentiel constructible important à Grez-Doiceau.
 
Ainsi, le nombre de projets en cours ou à l’étude en matière de logement ( les infrastructures connexes telles que routes, trottoirs… doivent aussi être prises en compte) est en forte croissance depuis quelques années.
 
Outre le fait que cette situation engendre une augmentation très perceptible de la pression foncière, elle a aussi un impact important sur l’environnement de notre commune.
 
En effet, avec une urbanisation croissante et une diminution des espaces pouvant retenir ou absorber les pluies, force est de constater une augmentation des inondations.
 
Ainsi entre 2002 et 2013, près de 4 inondations majeures ont engendré des dégâts importants pour notre commune et ses habitants.
 
Enfin, en matière d’entretien des voiries, un effort constant doit être fourni. De grands projets sont en attente comme la rue de Florival pour laquelle un budget de près de 1.000.000€ est prévu.
La commune compte actuellement plusieurs centaines de kilomètres de voiries qui doivent être entretenus. Des plans triennaux ont été mis en place mais faute de moyens ne sont qu’en partie retenus par la Région wallonne.
 
Le budget annuel consacré par la commune pour les voiries est de 3.535.000€ en matière en  2013.
 
1. Une lutte efficace contre les inondations
 
Notre première priorité dans le domaine de l’aménagement du territoire sera la lutte contre les inondations. Le manque d’entretien des berges, des cours d’eaux, des égouts, des avaloirs, l’absence de précaution dans l’octroi de certains permis de bâtir condamnent Grez-Doiceau à subir presque annuellement des inondations dévastatrices. Autant de problèmes qui doivent être résolus.
En concertation avec la Région, la Province, les Communes avoisinantes et avec tous les acteurs de terrain : agriculteurs, pêcheurs… un plan de lutte contre les inondations sera mis en œuvre pour les vallées du Train et du Piétrebais.
Dans un premier temps, une cellule de coordination sera créée afin de garder un contrôle sur la gestion de nos rivières. En collaboration avec les autorités de tutelle, nous finaliserons l’étude hydrologique réalisée en 2005 pour solutionner les problèmes subsistant à Morsaint, Cocrou et au centre de Grez. Dans la foulée, les plans régionaux Erruisols et PLUIES seront adaptés à la commune et mis en application.
Un grand programme d’entretien des avaloirs et des égouts, et de curage des cours d’eau verra enfin le jour.
 
Finalement, l’administration compétente aura comme mot d’ordre d’assurer encore un meilleur suivi des zones constructibles dans le respect des zones d’aléas d’inondations.  
 
2. Un environnement et un cadre de vie agréables
 
Le bien-être passe aussi par la propreté de notre commune. Nous voulons concrétiser cet objectif ambitieux. Un plan RUES sera mis en place répertoriant tous les points sensibles et les besoins de chaque rue de la commune. Nous sensibiliserons tous nos concitoyens par des campagnes de  propreté et des opérations de nettoyage de printemps.
Un plan triennal verra le jour pour l’entretien et la rénovation de nos voiries, nous mettrons tout en œuvre afin qu’il soit respecté au niveau des timings.
 
En outre, un effort tout particulier sera accordé à la richesse patrimoniale, architecturale et naturelle qui confère à notre commune son caractère exceptionnel, par l’aménagement de qualité des espaces publics et la réhabilitation et rénovation des bâtiments communaux.
 
De plus, nombreux sont ceux qui voient leur rue être éventrée plusieurs fois par an, en cause une mauvaise coordination des impétrants. Nous veillerons à une meilleure coordination et mettrons en ligne sur le site de la commune la carte des chantiers en temps réel.
Enfin, des investissements importants en vue de combler les retards existants seront réalisés en matière d’égouttage. Nous fonctionnerons étape par étape avec comme unique objectif de couvrir l’ensemble de la commune : un effort particulier sera accordé à Néthen.
 
3. Une commune rurale et conviviale
 
Nous voulons maintenir notre ruralité, nos paysages, nos bois et forêts. De nombreuses erreurs ont été commises par le passé. Nous ne voulons pas les reproduire. La densification de l’habitat doit être maîtrisée. Pour y parvenir, nous nous engageons à respecter scrupuleusement le Schéma de structure, les Plans Communaux d’Aménagement (PCA) et les permis d’urbanisme, et refuserons toutes dérogations d’importance.
Pour tout projet d’envergure, une réflexion globale préalable devra être envisagée visant à une plus-value pour notre commune en terme de qualité de vie (égouttage, mobilité,...). Cela ne nous empêchera d’encourager la créativité esthétique.
Le Plan Communal de Développement Rural (PCDR) sera dynamisé dans sa démarche citoyenne et ce dans une vision à long terme de valorisation de notre patrimoine paysager.
Nous voulons aussi faire de Grez-Doiceau  une commune encore plus conviviale, en remettant l’humain au cœur de nos villages. Pour y arriver, nous valoriserons les liens entre les villages par l’entretien et le balisage des chemins communaux et restaurerons  la proximité entre les habitants et les centres de vies : commerces, écoles. Nous aménagerons les places de village en véritables espaces conviviaux comme la place E. Dubois et mettrons en valeur le patrimoine existant comme la réhabilitation de la Ferme Jacquet (Conseils communaux, mariages, activités culturelles et festives).
 
Nous nous engageons à :
 
  •           Lutter efficacement contre les inondations
  •           Limiter les dérogations importantes en matière d’urbanisme et ce en respect des zones d’aléas d’inondations
  •           Assurer une commune plus propre
  •           Coordonner au mieux les travaux et les impétrants
  •           Renforcer les liens entre les villages et étoffer un réseau de promenades sur l’ensemble de la commune, en améliorant la praticabilité des sentiers et chemins et en actualisant l’atlas des chemins vicinaux.
  •           Valoriser le patrimoine existant et réaménager les principales places de village.
  •           Montrer l’exemple en matière d’écologie
 
Logement :
 
Etat des lieux :
Le droit au logement doit  rester un droit fondamental et indispensable à Grez-Doiceau.
Comme souvent en Brabant wallon, le prix du loyer ou de l’acquisition d’un immeuble est très élevé à Grez-Doiceau. Actuellement, les jeunes, les personnes seules, les aînés isolés n’ont parfois d’autre ressource que de quitter notre commune. D’autant que de plus en plus de familles sont des familles monoparentales (près de 30%). Cet élément sociologique de la population doit être pris en compte.
Avec ses 12.800 habitants, Grez-Doiceau a vu sa population augmenter de 5% en 10 ans. Aujourd’hui, une série de logements publics et privés sont sur la table, représentant un potentiel de 1000 à 1100 habitants supplémentaires d’ici 5 à 10 ans, soit une augmentation de près de 10%. Ces projets répondent effectivement à une demande mais doivent aussi respecter le caractère rural de notre commune. Ce à quoi le collège communal veillera.
 
1. Des logements accessibles
En vue de répondre à cette problématique, nous voulons définir un plan d’accès aux logements au bénéfice des jeunes et des aînés par des mesures variées, adaptées et innovantes (logement à loyers modérés, régie foncière, rénovation des bâtiments publics, …). Nous favoriserons, en premier lieu, la rénovation des bâtiments existants, tout en soutenant le développement de logements adaptés au caractère rural de notre Commune comme le clos des Crayeux.
En appui à ces politiques, nous développerons des collaborations avec tous les acteurs afin de réduire la pression foncière et de proposer des logements à des prix démocratiques. Ainsi, en collaboration avec la Province et dans le respect de notre ruralité, un lotissement éco-durable verra le jour à Gastuche. Nous veillerons particulièrement à son intégration dans le caractère rural de notre commune.
 
2. Le développement durable : une philosophie au service du citoyen
Nous devons continuer à réduire notre empreinte écologique en sensibilisant encore plus le citoyen dans le domaine du tri des déchets, de la prévention, du recyclage et de la consommation alternative.
Grez-Doiceau doit aussi être une commune au service de l’écologie et des générations futures. Par des petits gestes, nous voulons assurer un avenir à nos enfants. Nous étudierons ainsi, lors de la construction de bâtiments publics ou de leur restauration, toute possibilité d’intégration des nouvelles «technologies écologiques». Nous voulons équiper nos bâtiments communaux, nos écoles et toute nouvelle construction publique de panneaux solaires ou photovoltaïques et en favorisant des projets de cogénération pour les bâtiments publics.
 
Nous nous engageons à :
  •         Proposer des logements publics à prix modéré au travers d’un plan d’accès au logement
  •              Rénover les bâtiments publics existants
  •         Développer les collaborations avec les acteurs de terrain : Province et Région wallonne, en   matière de logement
  •              Privilégier les «technologies durables» lors de la rénovation ou de la construction de bâtiments publics.
  •         Sensibiliser les gréziens au tri, au recyclage…par des actions ponctuelles en partenariat avec la Province et la Région.
 
Renforcer l’humain
 
Affaires sociales et Aînés :
Etat des lieux :
Aujourd’hui, les 65 ans et + représentent entre 15 et 16% de la population grézienne. Le nombre va aller croissant avec l’arrivée des Babyboomers.
Or, la maison de repos publique, le Home Renard, arrive en fin de dérogation en 2014. Une solution doit être trouvée rapidement pour les 69 pensionnaires actuels et ce sur base d’une vision à  long terme. Différentes alternatives sont proposées : un home intercommunal avec Beauvechain, Incourt et Chaumont-Gistoux ou un home communal. Sachant que le coût par lit pour la construction d’une nouvelle maison de repos est compris entre 100.000 et 140.000€. Sur le territoire de la Commune existent aussi deux autres maisons de repos privées : la Résidence Joie et Santé qui compte 47 lits et la Résidence du Parc qui compte 136 lits.
En matière de distraction pour nos aînés, de nombreuses activités sont prévues : sportives (le Hall omnisports propose plusieurs activités pour les plus de 50 ans, Enéo Sport…), de loisirs (Activités 50 ans et +, Cinégrez, Au Grez de la Toile…).
Un contact senior a aussi vu le jour
 
La dignité de nos aînés
Aujourd’hui, beaucoup de nos concitoyens ne peuvent malheureusement pas envisager de passer toute une vie à Grez-Doiceau. Nous avons la volonté d’avoir une politique sociale  tournée vers l’humain. De fait, les seniors rencontrent des besoins spécifiques qu’il faut prendre en compte dans nos politiques communales.
Créer un nouveau centre de vie convivial, dynamique et à taille humaine pour remplacer le Home Renard qui ne répond plus aux normes actuelles de bien-être et de sécurité, est donc une de nos priorités. Un véritable centre de vie regroupant des logements diversifiés : maison de repos, maison de repos et de soin, centre d’accueil de jour, centres de soins de jour, résidence - services, centre de l’organisation et de la coordination des aides à domicile. Tout en développant et en promouvant l’autonomie et l’indépendance de nos aînés au travers d’activités et de services qui leur assurent de pouvoir rester chez eux en toute quiétude et sécurité.
Aujourd’hui, nous concrétisons ce projet par la mise en œuvre de plans-masse réalisés bénévolement par des architectes, par une étude sur les financements possibles, par la prise de contact avec l’administration régionale… Autant d’éléments qui font avancer ce projet essentiel pour l’avenir de nos aînés…Notre volonté est que d’ici à la fin de la législature la maison de repos dans sa nouvelle « version » soit une réalité.
De plus, un service de Taxi social sera enfin mis en place et offrira la possibilité aux plus démunis de notre commune de se rendre aux points stratégiques de la commune.
Nous mettrons aussi sur pied un Conseil consultatif des aînés: la réflexion sur l’avenir de nos aînés doit être faite avec eux et le citoyen.
Enfin, le CPAS représente l’acteur principal en matière de politique sociale dans notre commune et sera un partenaire privilégié dans nos approches sociales, en particulier dans la réalisation de la nouvelle maison de repos. Il continuera à assurer la dignité des plus fragilisés et des moins favorisés d’entre nous, et développera des mesures volontaristes d’intégration socioprofessionnelle et d’accompagnement des projets de formation.
 

                  Nous nous engageons à :

  •            Aménager un nouveau centre de vie afin d’accueillir au mieux nos aînés
  •            Promouvoir l’autonomie et l’indépendance de nos aînés
  •            Assurer la dignité de nos aînés au travers des initiatives du CPAS
  •            Mettre en place un Conseil consultatif des aînés.
 
Développement économique et humain :
Etat des lieux :
Le taux de chômage était en 2011 de 8,6%. Les commerces sont peu nombreux dans le centre de Grez, les Gréziens privilégiant d’aller faire leurs courses dans les communes proches de  Wavre ou Louvain-la-Neuve.
Le parc de Gastuche, à la limite avec Wavre, est la zone économique la plus active de la commune. Des projets de développement sont actuellement à l’étude.
Il faut aussi noter que la plupart des habitants exercent leur profession soit à Bruxelles, soit à Namur, soit dans les villes limitrophes comme Wavre.
Au niveau des commerces, situé entre Jodoigne et Wavre, Grez-Doiceau n’offre - aujourd’hui - qu’une faible activité commerciale. C’est une opportunité gâchée. D’autant que nos entrepreneurs et nos indépendants ont du talent.
 
La création d’activités
Développer une politique économique dynamique et attractive est essentiel car elle est créatrice d’emplois et d’activités et donc de bien-être.  A l’écoute de toutes les initiatives, nous renforcerons l’esprit d’entreprise au travers de notre échevinat du Commerce et des indépendants et en formant une Alliance économique grézienne, partenaire du pouvoir communal. Nous voulons garantir des conditions favorables à l’activité de nos petites et moyennes entreprises, au développement des commerces, des services et des professions libérales, le tout dans un esprit de proximité avec les habitants.
 
-                      Nous nous engageons à :
  •              Soutenir l’activité économique déjà existante et promouvoir le commerce et les activités         économiques locaux au travers du bulletin communal et du site internet
  •              Solliciter les entreprises gréziennes lors de l’ouverture d’un marché public qui concerne leur secteur d’activité
  •              Développer de nouvelles activités commerciales et artisanales
  •              Maintenir les commerces de proximité
  •             Optimaliser l’implantation des nouveaux commerces
  •             Informer et aider les actuels mais aussi les futurs entrepreneurs dans leurs différentes démarches au travers d’un guichet qui leur est spécifique
  •         Proposer des stages en entreprises via le comité des commerçants ou l’Alliance économique grézienne et les autorités provinciales en charge de l’organisation de l’enseignement technique et professionnel.
 
Enseignement et Jeunesse :
Etat des lieux :
L’école fournit aux enfants les bases essentielles qui conditionneront leur future vie professionnelle et sociale. Nous avons la chance à Grez-Doiceau d’avoir un enseignement de qualité. Mais nous pouvons faire encore mieux, en proposant un enseignement ouvert sur le monde, l’apprentissage des langues et la culture.
Actuellement, notre commune compte 3 implantations scolaires d’enseignement fondamental (Nethen, Grez-centre et Pécrot). Nous comptons 35 enseignants pour 498 enfants pour les 3 implantations communales. Viennent s’ajouter les 3 écoles de l’enseignement libre : Saint Jean-Baptiste à Nethen, Sainte Elisabeth à Archennes et Saint Joseph aux Champs à Grez-centre ainsi que La Petite Source, implantation scolaire d’enseignement spécialisé.
En matière de jeunesse, la Commune propose différentes activités comme les plaines de vacances et soutient de nombreuses initiatives «jeunes» ainsi que les mouvements de jeunesse…La commune a aussi mis en place un «Espace Jeunes» qui a pour vocation  de proposer des services et des activités tout au long de l’année.
 
1. Un enseignement de qualité
L’enseignement et l’accueil de nos jeunes sont une priorité. Face aux défis économiques de demain, nous voudrions que chaque jeune puisse apprendre à lire, écrire, compter en français et, pourquoi pas, en néerlandais ou en anglais… 
Afin de leur offrir dès le plus jeune âge cette opportunité, nous créerons un pré-gardiennat avec des puéricultrices bilingues (pour les enfants de 18 mois à 2 ans et demi, âge du début de la scolarité) et tenterons de concrétiser par la suite un projet d’immersion dès la  3ème maternelle, en consultation et étroite collaboration avec nos enseignants
Nous développerons aussi des modules bilingues pour les enfants de 3 à 5 ans via des ateliers sportifs, musicaux et artistiques.
De plus, en vue d’élargir, dès le plus jeune âge, leur approche aux outils de communication modernes (Internet…) et à la vie en société, nous mettrons à disposition de l’école communale un local informatique équipé d’un nouveau matériel de la Fédération Wallonie Bruxelles.
En matière d’accueil de la petite enfance, nous soutiendrons toutes les démarches favorisant une amélioration de l’offre. Les services collectifs proposés par les Maisons Communales d’Accueil des Enfants (MCAE) doivent être effectivement renforcés par des initiatives privées. En coordination avec les MCAE ainsi qu’avec les autorités de tutelle (ONE, ISBW), nous envisagerons toutes aides pouvant être bénéfiques à ces initiatives.
 
2. Encourager nos jeunes
Un constat : notre jeunesse a besoin d’exister, de s’exprimer, de pouvoir se retrouver dans son village et d’avoir un endroit à disposition où se réunir. Pour cette raison, nous soutiendrons, d’une part, les mouvements de jeunesse et, d’autre part, la création d’espaces jeunes, en étroite collaboration avec les éducateurs de rue.
Nous voulons davantage impliquer nos jeunes dans la vie communale, entendre leurs préoccupations et les sensibiliser à la citoyenneté. Nous organiserons un « Conseil consultatif des jeunes », véritable réseau d’actions et d’informations pour nos jeunes.
Nous maintiendrons les plaines de vacances que nous renforcerons par des stages et activités culturels, artistiques et sportifs.
 
Nous nous engageons à :         
  •       Mettre en place un processus d’immersion dès la 3ème maternelle
  •       Proposer des activités et stages bilingues pour les 3 à 5 ans
  •       Envisager si nécessaire une nouvelle implantation scolaire
  •           Proposer un vrai local informatique
  •       Offrir un accès à tous les enfants à la culture musicale, artistique et philosophique
  •       Soutenir les mouvements de jeunesse et les initiatives lancées par les jeunes
  •       Créer un Conseil consultatif des jeunes
 
Sport, Culture et Tourisme :
Etat des lieux :
Sports
Le Hall omnisports a été finalisé en 2007 et accueille une vingtaine d’activités sportives. Le bâtiment dispose également d’une cafétéria-restaurant. Cette dernière a eu plusieurs exploitants successifs depuis 2007.
Outre ce hall omnisports, Grez-Doiceau compte près d’une quarantaine de clubs sportifs dont 2 tennis clubs, un golf, 2 clubs de football dont une école de jeunes, une équipe de Foot-fauteuils…
Un budget de 2.750.000€ a été récemment investi afin d’améliorer les installations et la construction d’un nouveau bâtiment au Stampia.
Culture
L’Académie de musique et des arts de la parole créée en 1978 dispense des cours de qualité dans de nombreuses disciplines. L’Espace culturel à Néthen inauguré en 2003 est une infrastructure qui accueille régulièrement des spectacles programmés en partenariat avec le Centre culturel de la Vallée de la Néthen ou initiés par les associations de la commune. La bibliothèque communale relancée en 1981 s’est étendue à Grez-centre avec l’ouverture d’une nouvelle implantation. Depuis 2001, la fête de la musique rassemble chaque année les artistes et le public dans une ambiance festive.
Tourisme
L’Office du tourisme dispose d’un bureau ouvert au public 4 demi-jours par semaine. Il organise des tables de conversation en néerlandais, anglais et espagnol. Il est actif dans l’organisation  des festivités de la Saint Georges qui drainent chaque année un public de plus en plus nombreux. 
 
1. L’accès au sport pour tous
Nous voulons créer des liens sociaux au travers du sport. Grez-Doiceau dispose déjà de nombreuses infrastructures sportives. Nous les voulons accessibles à tous, jeunes et moins jeunes, valides et moins valides.
Le centre sportif ainsi que les nouveaux terrains de foot doivent devenir des lieux de convivialité et de rencontres. Nous soutiendrons tous les clubs gréziens; une place toute particulière sera accordée aux « Tornades », l’équipe de foot-fauteuils.
Afin d’inciter les jeunes à pratiquer un sport, nous proposerons des chèques «Sport-Famille» pour tout enfant grézien inscrit dans un club de Grez-Doiceau et mettrons tout en œuvre pour rendre le sport accessible à tous en développant des activités à prix démocratiques.
Nous promouvrons la création et l’organisation de « vélo-bus » qui permettra à nos enfants de rejoindre les écoles à vélo, accompagnés et en toute sécurité.
Enfin, nous soutiendrons les initiatives innovantes pour valides, moins valides et seniors.
 
2. La culture : outil d’émancipation
L’identité de notre commune s’exprime aussi dans l’art et la culture. Nous voulons les valoriser par la mise en lumière de nos nombreux artistes lors des fêtes de la musique et de la relance de la journée de l’artiste. Notre patrimoine historique, culturel, gastronomique ou folklorique comme les Fêtes de la Saint-Georges continuera à être mis en valeur.
Académie de musique
L’Académie de musique et des arts de la parole connaît un succès toujours important et la qualité de son enseignement demeure une priorité. Nous souhaitons mettre à sa disposition un espace polyvalent et adapté et nous l’aiderons à diversifier son offre.
Journée de l’Artiste
Nous souhaitons relancer cette journée dont l’objectif prioritaire est la mise en valeur des talents artistiques des Gréziens. Cette manifestation de type « fil rouge »  ou chaque artiste ouvre les portes de son atelier a par ailleurs l’avantage de faire circuler les visiteurs dans les différents quartiers et villages de la commune et d’allier à la découverte artistique la découverte touristique. De plus la galerie « Au Grez des Arts » sera mise à disposition des artistes tout au long de l’année.
Lecture publique
Le développement de la lecture publique sur Grez-centre sera poursuivi par la mise à disposition de locaux mieux adaptés permettant de favoriser l’accès aux ressources documentaires.  Les activités programmées en partenariats avec divers acteurs culturels telles que les rencontres littéraires « Le Goût des Lettres » seront soutenues.
Tourisme
L’office du tourisme sera redynamisé. Il est actuellement actif grâce aux bénévoles qui y consacrent un partie de leur temps. Un appoint en personnel communal sera mis en place.
Découverte d’un trésor mérovingien.
Un cimetière mérovingien riche de 436 tombes a été découvert sur le tracé de la RN 25 en 2002. De nombreux objets archéologiques exceptionnels ont été mis à jour.  La tombe de « La Dame de Grez » a livré l’ensemble funéraire le plus somptueux du site. Une mise en valeur de ces découvertes  se fera avec l’aide de la direction de l’Archéologie du SPW dans les locaux de la « ferme Jacquet » à Grez-centre.   
 
3. Les associations, terreaux de nos villages
Les associations ont un rôle important dans le développement culturel d’une commune. Il est donc primordial de les soutenir et de relayer le plus efficacement possible les différentes activités qu’elles mettent en place par une publication régulière sur le site ou au sein du bulletin communal. En outre, nous devons répondre au mieux à leurs attentes et demandes en leur proposant les infrastructures et soutiens adéquats.
Nous soutiendrons les associations par le biais d’un point de contact et d’aide, notamment en ce qui concerne le volet administratif.
 
 
Nous nous engageons à :   
  •      Renforcer l’accès aux activités sportives pour tous et à prix démocratiques
  •      Promouvoir et organiser un «vélo-bus»
  •      Optimaliser les activités du hall omnisports et sa cafétéria, faisant de ce lieu un espace de convivialité.
  •      Soutenir nos différentes équipes sportives en particulier les plus fragiles.
  •      Valoriser nos artistes locaux et notre patrimoine au travers de tous les événements existants ou futurs, en installant des panneaux explicatifs aux lieux touristiques, en sensibilisant la population à la richesse touristique de la commune
  •     Continuer de soutenir les événements existants voire les renforcer
  •     Proposer un espace polyvalent et adapté à notre Académie de musique
  •     Mettre en avant les activités de notre Office du Tourisme
  •     Aller à la rencontre et à répondre aux attentes des associations situées sur notre territoire
 
 
Mobilité et sécurité…Un droit du citoyen
 
Mobilité :
 
Faire avancer Grez-Doiceau
 
Etat des lieux:
On assiste depuis quelques années à une augmentation du trafic de transit et de poids lourds au centre de Grez ainsi que sur les axes importants que sont la RN 25, la Chaussée de Wavre et la Chaussée de Jodoigne. Dans les villages, les automobilistes roulent à des vitesses excessives mettant en péril non seulement la tranquillité des Gréziens, mais aussi et surtout, leur sécurité.
La notion de mobilité est indubitablement liée à celle de la sécurité routière et doit passer par le développement de plans communaux de mobilité cohérents. Actuellement, Grez-Doiceau «bénéficie» d’un plan intercommunal de mobilité sans pour autant assurer calme et sécurité sur l’ensemble de la commune.
En 2012, la Zone des Ardennes brabançonnes a dénombré 323 accidents de roulage engendrant la mort de 4 personnes et en en blessant 118. Les causes principales sont la vitesse et la dégradation des routes.
 
Si nous voulons pérenniser le calme et la tranquillité des Gréziens, si nous voulons leur permettre de circuler facilement et assurer un trafic fluide sur nos grands axes, nous devons mettre en œuvre un plan global : un vrai Plan Communal de Mobilité (PCM) pour l’ensemble de la commune et un plan cohérent de circulation pour Grez-centre, en particulier.
Pour nous, il est nécessaire de favoriser une plus grande intermodalité au sein de la commune (plus de parkings, un meilleur accès au futur RER, développement des circuits de pistes cyclables…), de promouvoir un service de transport durable et régulier vers Louvain-la-Neuve et Leuven pour les jeunes et nos aînés en optimalisant par exemple les services du Proxibus et de mettre à disposition les outils nécessaires au public : une plateforme interactive autour de la mobilité proposant et présentant le système de «VéloGrez» (avec sponsors), le réseau de Bobs gréziens, le covoiturage, le taxi social…
 
Nous voulons aussi finaliser l’ensemble du circuit «pistes cyclables» et permettre le déplacement à vélo en toute sécurité et vers tous les points stratégiques de la Commune (gares, places communales, espaces sportifs…)
 
Toute cette démarche doit se faire en pensant à maintenir et améliorer les voiries communales. Pour ce faire, nous nous baserons sur un plan pluriannuel des travaux prioritaires clair, cohérent et financièrement supportable.
 
Mais la mobilité passe aussi par un renforcement de la sécurité routière. Nous voulons promouvoir des aménagements adéquats afin de réguler le trafic aux accès et dans le cœur de tous les villages et assurer ainsi une meilleure sécurité et protection pour les riverains et les usagers faibles (piétons, cyclistes…). En outre, nous accentuerons les éclairages dans les zones à risque, favoriserons l'installation de radars permanents sur le territoire de la commune, sécuriserons les abords de toutes les écoles et soutiendrons la présence de surveillants habilités aux heures d’entrée et de sortie des écoles.
 
Nous nous engageons à :
 
  •       Réaliser un plan communal de mobilité pour toute la commune et en particulier un plan de circulation pour le centre de Grez
  •       Favoriser une plus grande intermodalité et mettre en place une plateforme de coordination des services et possibilités existants
  •       Finaliser les circuits de pistes cyclables.
  •       Améliorer les voiries et les trottoirs
  •       Promouvoir les aménagements adéquats en particulier aux abords des écoles afin de réduire la vitesse.
 
Sécurité :
Etat des lieux :
Mise en œuvre sous la législature 2000-2006, la Zone de Police Ardennes brabançonnes a enfin été dotée d’un commissariat commun aux 4 communes de Beauvechain, Incourt, Grez-Doiceau, Chaumont-Gistoux. Aujourd’hui, le budget de la Commune de Grez-Doiceau dans la gestion de la Police est de près de 40%.
Malheureusement, les ressources humaines de la zone de police sont déficitaires. Cette situation se répercute sur le taux de criminalité qui est de 4,8%... un des plus bas du Brabant wallon mais en augmentation de près de 25% entre 2005 et 2011 selon une étude récente.
 
Si nous voulons une police de proximité, motivée, bien dirigée et à l’écoute du citoyen, nous devons lui donner des moyens humains et opérationnels pour assurer une présence sur le terrain. Ainsi, il est urgent de solliciter à nouveau auprès du Ministre de l’Intérieur l’augmentation des effectifs en passant de 48 à 69 policiers comme promis lors la création de la zone de police. Si nous voulons avoir une vraie police de proximité, il est nécessaire d’améliorer la rencontre entre l’inspecteur de quartier et les habitants. Nous devons prévoir des points de rencontre et inciter les agents à circuler encore plus régulièrement dans les quartiers. Des réseaux d’information de quartier (RIQ) pourraient voir le jour afin d’améliorer la communication entre voisins et entre riverains et agents de quartier.
Dans les cas de différends entre voisins, la commune souhaite privilégier l’usage de la médiation et permettre un retour à la quiétude sans passer par la case Justice de Paix.
Si nous voulons réduire les vols dans les habitations, nous devons aussi informer les Gréziens des mesures de techno-prévention à prendre et multiplier les initiatives de prévention auprès des habitants. 
Enfin, afin d’assurer un cadre de vie agréable à tous, nous devons lutter contre toutes formes d’incivilités qui dégradent la commune et développent le sentiment d’insécurité.
 
Nous nous engageons à :
  •        Renforcer la sécurité sur les routes au travers d’aménagements adéquats et d’un entretien régulier de la chaussée.
  •     Sécuriser encore plus les abords des écoles
  •     Tout mettre en œuvre afin de renforcer les dispositifs policiers et leur accorder les outils nécessaires
  •     Sensibiliser les habitants mesures de techno-prévention et multiplier les initiatives de prévention
  •     Favoriser la mise en place de médiations dans les cas de différends entre voisins.
 
Assurer des finances saines et des services aux citoyens performants
 
Finances :
 
Etat des lieux :
La commune de Grez-Doiceau bénéficie d’un taux IPP à 6%, l’un des plus bas du Brabant wallon. Son taux d’endettement reste faible depuis plusieurs années et est caractérisé par une maîtrise de cet endettement. Cette situation particulière peut trouver son origine dans un taux d’investissements maîtrisés et largement subsidiés par une budgétisation précoce des projets et une perception des recettes plus rapide par le SPF Finances.
Actuellement, le budget à l’ordinaire est de + 14.000.000€ et à l’extraordinaire de + 5.500.000€. En 2012, un boni avait pu être dégagé.
A noter qu’un budget de près de 1.000.000€ est pendant concernant la rénovation de la rue de Florival et que des frais liés à la TVA devront être pris en compte dans les budgets futurs.
Il faut aussi prendre en compte que de nombreux travaux d’égouttage sont budgétisés mais non encore réalisés viendront grever les finances futures.
 
Une gestion financière rigoureuse
 
Face aux attentes toujours plus pressantes des citoyens, aux missions toujours plus nombreuses imposées aux communes sans transfert de moyens ad hoc, à l’évolution des coûts des biens et des services, nous devons mettre en place une gestion financière sérieuse, transparente et réaliste, tenant compte de l’héritage de ces dernières années. Nous éviterons les dépenses inutiles, les gaspillages et les frais de représentation. Nous mettrons tout en œuvre pour maintenir une certaine maîtrise de notre endettement.
Conscients que nous devons  tenir compte de l’état budgétaire de notre commune, nous réaliserons étape par étape les projets contenus dans cette déclaration de politique générale et ferons  preuve de créativité dans la recherche et la gestion des moyens financiers.
 
Ce  qui nous permettra de maintenir la fiscalité communale aux normes actuelles. Nous veillerons ainsi à ne pas augmenter les taxes IPP et le Précompte immobilier (restés identiques depuis 1976). Nous envisagerons même toutes les possibilités visant à réduire la facture du citoyen, notamment en ce qui concerne le ramassage des déchets ménagers.
 
En outre, nous mettrons tout en œuvre pour trouver des subsides et des sources de financements alternatifs en partenariat avec la Province, la Région et l’Union européenne en vue de concrétiser nos projets.
Au niveau pratique, des outils de contrôle comptable basés sur la comptabilité analytique seront mis en place afin de réduire au maximum tout risque d’erreur. De même, une application rigoureuses des normes réglementaires en matière de marchés publics sera respectée. Nous souhaitons aussi qu’il y ait une transparence totale en la matière. Afin d’assurer cette transparence, nous informerons régulièrement la population par l’établissement d’une liste précise des marchés attribués. Ceux-ci seront en outre marqués par des critères éthiques, sociaux et environnementaux.
Enfin,  nous expliquerons et motiverons nos grandes décisions budgétaires auprès du citoyen.
 
 
Nous nous engageons à :
  •      Tout mettre en œuvre afin de réduire la facture du citoyen
  •      Ne pas augmenter les taxes communales
  •      Trouver les subsides ou les sources de financement alternatifs afin de réaliser nos projets
  •         Mettre en place des outils comptables permettant de réduire les risques d’erreur
  •      Informer le citoyen sur l’usage fait de l’argent public
 
Services aux citoyens :
 
Etat des lieux :
 
Avec une centaine de membres du personnel répartis dans 6 services, l’administration communale gère des milliers de dossiers chaque année.
Aujourd’hui, les services sont ouverts de 9 heures à midi tous les jours de la semaine. Certains services proposent des horaires décalés comme les services de l’urbanisme et des travaux qui organisent une permanence le samedi matin de 9 heures à 12 heures. Les guichets communaux se sont vu épaulés par un service «accueil» qui aide les citoyens lors de leur arrivée dans la maison communale. Actuellement, la maison communale n’est pas entièrement adaptée pour l’accueil de personnes à mobilité réduite.
 
1. Une administration à l’écoute !
Bien que certaines initiatives ont déjà été prises, nous visons à développer une gestion des affaires publiques axée sur plus d’efficience, plus de transparence et plus de participation citoyenne.
Pour ce faire, nous devons améliorer la qualité de l’accueil par les services communaux, proposer des heures d’ouverture en adéquation avec les réalités du citoyen et assurer une gestion efficace des demandes et plaintes des citoyens. Un accueil particulier devra être accordé aux personnes à mobilité réduite. La maison communale n’étant que très peu adaptée à leur accueil, des solutions devront être trouvées rapidement et un renforcement de l’«handicontact» devra être envisagé.
 
Nous devons aussi dynamiser la gestion et la formation du personnel. Un point d’honneur sera mis au renforcement de la communication entre les services. Nous voulons ainsi motiver notre personnel communal et paracommunal. Une véritable gestion des ressources humaines proche des attentes et des demandes des employés communaux, en conformité avec le statut administratif et pécuniaire, le règlement d’évolution de carrière et de promotion ainsi que le règlement de travail, devra être développée et ce toujours dans un but d’améliorer la qualité du service aux citoyens.
 
Le Collège répondra à ces projets par une démarche proche du Programme Stratégique Transversal en évaluant périodiquement son action, en tenant compte des synergies et des coopérations potentielles à établir avec le CPAS ainsi qu’avec les communes avoisinantes.
 
2. Une participation citoyenne
 
Une commune doit être vue  comme un projet commun de société auquel chacun a le droit de participer… Nous voulons promouvoir une citoyenneté active et y faire participer les plus jeunes d’entre nous en favorisant la réflexion sur les valeurs de notre société : respect, ouverture d’esprit…Nous sommes favorables à la concertation et à la consultation populaire lors de l’élaboration de projets importants. Ainsi, nous voulons intensifier les réunions de concertation avec les habitants avant chaque projet urbanistique d’importance.
 
De plus afin d’accroître la relation entre politiques et citoyens, nous tiendrons des permanences de quartier.
 
 
Nous nous engageons à :
  •      Améliorer la qualité de l’accueil aux citoyens et assurer une gestion efficace des dossiers
  •         Renforcer la communication entre services
  •      Motiver le personnel et améliorer sa formation
  •      Promouvoir la citoyenneté
  •      Développer le processus de concertation et de consultation populaire.
  •      Tenir des permanences de quartier
 
 
En conclusion
 
Cette déclaration est la première étape vers la réalisation plus complète d’un PST. Nous avons voulu poser les premiers jalons de notre politique communale et la partager avec tous les Gréziens. Nous vous invitons à être critiques et attentifs aux projets que nous vous soumettrons. Vous nous avez fait confiance : nous serons soucieux de mettre en œuvre une politique basée sur vos attentes.