Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Environnement / Grez d'oiseaux / Espèces / Le Troglodyte mignon

Le Troglodyte mignon

Le Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) est un de nos plus petits oiseaux et pourtant il surprend toujours ses auditeurs par sa voix étonnamment puissante.

Description

On parle parfois des oiseaux en termes de « boule de plumes » S’il en est un de chez nous qui correspond à cette description, c’est bien le Troglodyte mignon.
Tout petit oiseau d’environ 10 cm avec la queue et pesant une dizaine de grammes, au plumage brun-roux et finement strié, il se reconnait bien à sa petite queue, en général, dressée.
Il porte, en tous les cas, fort bien son qualificatif de « mignon »

Alimentation

Le troglodyte a un régime strictement insectivore : insectes divers, larves, araignées, …
à ce titre, vous ne le rencontrerez malheureusement pas aux mangeoires.

Mœurs

On peut l’apercevoir et surtout l’entendre presque toute l’année, le troglodyte étant généralement plus repérable à l’ouïe qu’à la vue. Fureteur infatigable dans les haies, les ronces et les buissons touffus, un peu comme le ferait un rongeur, il sort peu à découvert.

Nidification

Le mâle construit généralement plusieurs ébauches de nids qu’il fait visiter à la femelle et c’est elle qui choisit celui dans lequel elle va s’installer et pondre. Elle termine alors le nid en le rembourrant de mousses et d’herbes sèches. Une fois la femelle installée, le mâle, en polygame affirmé, s’en détourne et va séduire une autre femelle.
Il ne revient s’occuper de ses rejetons qu’une fois qu’ils ont quitté le nid en les entourant de ses soins durant quelques jours.

Habitat/ Répartition

Le Troglodyte mignon est très répandu et ce dans beaucoup de milieux différents mais il lui faut toujours un couvert végétal bas et dense dans lequel il aime évoluer : talus, fossés, bosquets, tas de bois, …

Migration

Les troglodytes du nord de l’Europe sont beaucoup plus migrateurs que ceux de nos régions, généralement sédentaires, mais malgré leur petite taille, ceux-ci sont capables de migrer jusque dans le sud de la France.

Chant

Son chant est un des plus puissants qu’il soit dans nos jardins et même dans nos forêts.
Il est caractéristique parce qu’il possède deux trilles.
On entend souvent son cri de dérangement, beaucoup plus discret que le chant et qui se compose de petits trrrr - trrrr.

Xavier Lebrun