Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Environnement / Grez d'oiseaux / Ornithologie / 3. Nourrir les oiseaux en hiver

3. Nourrir les oiseaux en hiver

Aider les oiseaux à passer l’hiver

Nous voilà aux portes de l’hiver et commence donc une période délicate pour les animaux sauvages. Les conditions hivernales peuvent s’avérer pénibles, difficiles, voire mortelles pour les oiseaux.

En effet, leur petite taille et leur métabolisme très rapide ont deux inconvénients : d’une part, ils doivent s’alimenter extrêmement souvent et d’autre part, plus un animal est petit plus il est sujet au refroidissement même si les oiseaux sont naturellement bien protégés par leurs plumes et duvets.

Leur donner un petit coup de pouce pendant les mauvais jours est donc une bonne idée et, vous pouvez en être sûrs, les aidera à passer ce cap qui est une période de très forte mortalité pour les oiseaux.

L’eau 


On pense souvent à donner à manger mais pas nécessairement à donner à boire ce qu’il est pourtant fondamental de faire pendant les périodes de gel, tout autant que pendant les périodes de sécheresse. L’une ou l’autre petite soucoupe d’eau, de 2 ou 3 centimètres de profondeur, fera l’affaire. Les soucoupes que l’on place sous les pots de fleurs sont parfaites pour cela.
Vous verrez les oiseaux y venir, non seulement boire mais aussi se baigner, ce qu’ils font même par temps de gel.

Les mangeoires 


Il y a, bien sûr, les traditionnelles boules de graisse que l’on trouve dans tous les supermarchés et qu’il est bien de donner mais, si l’on en a l’occasion, il est préférable de les faire soi-même afin d’avoir une graisse de meilleure qualité. On trouve plein de recettes très faciles sur internet à ce propos.
Sans quoi, il faut se méfier des petits filets qui enserrent les boules de graisse.
Ce n’est pas fréquent mais il arrive qu’un oiseau ou l’autre se prenne une patte ou un doigt dedans et le piège s’avère alors mortel si personne n’est là pour l’en délivrer.
Il vaut donc mieux retirer ces filets et disposer les boules de graisse dans un petit cylindre en fil de fer que l’on trouve maintenant dans beaucoup de magasins.

Il est bien de diversifier ce que l’on donne, afin de contenter plusieurs espèces d’oiseaux et pas seulement les mésanges qui sont les plus opportunistes à venir sur ces boules.
Mélanges de graines, graines de tournesol, arachides et pourquoi pas, quelques vers à farine.

On peut suspendre boules de graisse et mangeoires mais il est bien de penser aux espèces qui mangent au sol. Vous remarquerez d’ailleurs assez vite que certains oiseaux, comme les merles ou les pinsons, restent à terre et picorent ce que les mésanges ont laissé tomber.
Il est donc important de répandre un peu de nourriture au sol également

Il va sans dire qu’il est prudent de faire attention aux chats et de veiller à attirer les oiseaux dans un endroit qu’ils ne fréquentent pas.
 

Les nichoirs 


Il est également utile et important de mettre à disposition l’un ou l’autre nichoir qui vont permettre aux oiseaux de se mettre à l’abri pendant les grands froids.
Les nichoirs sont également visités dès l’hiver par plusieurs espèces, notamment les mésanges, en vue de la préparation de leur nidification printanière.

On trouve maintenant beaucoup de nichoirs de toutes sortes mais on peut également les faire soi-même et internet fourmille de renseignements à ce propos.
Vous y trouverez également les conseils pour un choix et un placement judicieux de vos nichoirs et mangeoires.

Vous trouverez très facilement tout le matériel nécessaire dans les grandes surfaces et les animaleries mais il existe un site spécialisé qui est à recommander et qui travaille avec les associations de protection de la nature comme Natagora : www.fr.vivara.be (site internet, nouvelle fenêtre).

L’association de protection de la nature Natagora édite également une brochure, très bien faite et qui fourmille de conseils sur les oiseaux du jardin et que vous pouvez commander gratuitement via le lien suivant :
https://www.natagora.be/news/une-brochure-gratuite-pour-un-jardin-oiseaux-admis-toute-lannee (site internet, nouvelle fenêtre).

En proposant ainsi le gîte et le couvert aux oiseaux, vous faites coup double : d’une part vous leur facilitez l’existence pendant cette période difficile à traverser. Vous leur faites donc économiser considérablement une énergie primordiale à leur survie en leur offrant une alimentation et un refuge qu’ils ne devront ainsi pas chercher et, d’autre part, vous attirerez les oiseaux dans votre jardin ou sur votre balcon et bénéficierez ainsi du cadeau de leur présence.

Si le cœur vous en dit, vous pourrez continuer à donner des graines toute l’année à l’exception, peut-être, de la période de nourrissage des oisillons dans les nids, vers le mois de mai. En effet, s’ils trouvent un silo de graines près de leur nid, certains oiseaux auront tendance à nourrir leur nichée avec cette nourriture à portée de bec mais celle-ci n’est pas trop adaptée pour les oisillons qui ont besoin de protéines pour leur croissance rapide. Il vaut donc mieux inciter les parents nourriciers à chercher les insectes et chenilles nécessaires.