Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Environnement / Grez d'oiseaux / Ornithologie / 6. L'hiver des oiseaux

6. L'hiver des oiseaux

L’hiver n’est pas synonyme de calme et de repos pour les oiseaux qui ont, à cette période, beaucoup plus d’activités que l’on ne pourrait l’imaginer.

Il y va, bien sûr, principalement de leur survie si bien que leur préoccupation essentielle consiste à se nourrir. La nourriture se faisant moins abondante, voire rare lors d’épisodes neigeux, il leur faut donc la chercher davantage et cela leur prend énormément de temps d’autant que le froid augmente leurs besoins en calories.

En hiver, il n’y a presque plus d’insectes sous nos latitudes, ce qui fait que les oiseaux purement insectivores comme les fauvettes ou les pouillots sont partis vers des régions où ils peuvent encore en trouver.
Restent donc chez nous des espèces essentiellement granivores comme les moineaux ou les pinsons ou d’autres qui peuvent s’accommoder d’un changement de régime comme le rougegorge ou les mésanges.
D’autres espèces, dites plus opportunistes, comme les corneilles ou les pies, ont un régime omnivore et peuvent donc toujours se rabattre sur quelque chose ou quelque déchet.

Par météo hivernale, il leur faut également chercher des refuges pour pouvoir s’y abriter et même si cette préoccupation les emploie toute l’année, les périodes de grands froids peuvent modifier la donne et les obliger à trouver un endroit de repos plus abrité encore, par exemple dans des nichoirs que vous aurez eu la bonne idée de laisser à leur disposition. Ceux-ci peuvent donc également servir en hiver pour abriter certains oiseaux durant leurs périodes de repos.
Il est à noter que les nichoirs sont souvent visités dès l’hiver afin de déjà préparer les nidifications. Certaines espèces comme les mésanges commencent ainsi leurs prospections très tôt dans l’année.

Un autre phénomène qui caractérise la période hivernale est la visite que nous font beaucoup d’oiseaux venus du nord pour chercher dans nos régions un endroit plus propice à se nourrir.
En effet, dans la péninsule scandinave, il y a beaucoup de neige et ce couvert neigeux empêche l’accès à l’essentiel de la nourriture. Le nord se vide donc pratiquement de tous ses oiseaux dont un certain nombre s’arrête chez nous. On les qualifie alors « d’hivernants » par opposition aux « nicheurs » puisque, ne restant que l’hiver, ils ne nichent pas chez nous.

L’hiver, beaucoup d’oiseaux adoptent un  mode de vie plus grégaire.
Des groupes se forment procurant ainsi plusieurs avantages, mutualiser les compétences afin d’optimaliser la recherche de nourriture mais aussi donner l’alarme en cas d’approche d’un prédateur. On observe ainsi un phénomène de « rondes » qui voit se former de petites bandes mixtes composées de plusieurs espèces de mésanges ou bien de pinsons, linottes, verdiers, chardonnerets, tarins.
Certains oiseaux comme les Pinsons du nord ou les Etourneaux sansonnet peuvent également former de grands dortoirs de plusieurs centaines, milliers voire parfois plusieurs millions d’individus.

Comme on le voit, l’hiver est une période particulière pour les oiseaux et, il n’est jamais superflu de le répéter, leur donner alors un petit coup de pouce est une chose très importante. Mangeoires, nichoirs mais aussi de l’eau car si l’on pense souvent à leur donner à manger (Voir article : Comment aider les oiseaux en hiver), on oublie parfois de leur donner à boire ce qui est pourtant aussi fondamental à leur survie.

Ce nourrissage est également une belle manière d’attirer les oiseaux dans votre jardin ou sur votre balcon et leur présence aux mangeoires et petites coupelles d’eau deviendra pour vous source de magnifiques observations et vous récompensera largement de ces petits gestes que vous faites pour eux.

Xavier Lebrun